Logo Loading

Blog

alocasia-dragon-scale-jungle-pilea-peperomioide

Alocasia, comment bien les entretenir ?

Alocasia mais qu’est ce que c’est?

L’Alocasia est un genre de plantes tropicales de la famille des Araceae. Ces plantes ont des feuilles vertes larges et luisantes, souvent avec des motifs en forme de cœur ou de plumes sur la surface. Certaines espèces ont également des tiges épaisses et des inflorescences en forme de spathes. Les Alocasias sont souvent cultivées comme plantes d’intérieur ou de jardin dans des climats chauds et humides.

Pour entretenir les Alocasia, voici quelques conseils à suivre:

  1. Arrosage : Les Alocasia préfèrent un sol humide, mais pas détrempé. Assurez-vous de ne pas les arroser trop fréquemment, car cela peut entraîner des problèmes de pourriture des racines. Utilisez un arrosoir ou un pulvérisateur pour arroser la base de la plante, plutôt que de la pulvériser sur les feuilles.
  2. Luminosité : Les Alocasia préfèrent une luminosité indirecte, mais peuvent tolérer un peu de lumière directe du soleil. Évitez de les exposer à des endroits trop ensoleillés, car cela peut causer des brûlures sur les feuilles.
  3. Température : Les Alocasia préfèrent une température ambiante entre 18 et 24 degrés Celsius. Évitez de les exposer à des températures trop froides, car cela peut entraîner des problèmes de croissance.
  4. Engrais : Les Alocasia apprécient un engrais riche en azote et en phosphore, appliqué toutes les 4 à 6 semaines. Utilisez un engrais liquide dilué à moitié de la dose recommandée.
  5. Rempotage : Les Alocasia ont besoin d’un pot plus grand tous les 2 à 3 ans pour permettre à leurs racines de se développer. Utilisez un mélange de terreau et de perlite pour un drainage adéquat.

Il existe plusieurs méthodes pour reproduire les Alocasias :

  1. Division de rhizome : Cette méthode consiste à diviser les rhizomes de la plante mère pour obtenir de nouveaux plants. Il suffit de creuser autour de la base de la plante et de séparer les rhizomes en plusieurs morceaux, chacun avec une feuille ou deux.
  2. Bulbille d’Alocasia : Il est également possible de récupérer les bulbilles présente au niveaux des racines de la plante mère et de les déposer sur un substrat humide et placées sous une source de chaleur pour favoriser la germination. Cependant, cette méthode peut prendre plus de temps pour obtenir une plante mature.
  3. Air layering : Cette méthode consiste à enrouler un morceau de substrat humide autour d’une partie de la tige de la plante mère, en laissant une feuille dépasser. La tige va alors produire des racines à l’endroit où elle est enroulée, et vous pourrez ensuite couper la tige en dessous des racines pour obtenir un nouveau plant.

Noter que toutes ces méthodes nécessitent une bonne humidité et une température adéquate pour réussir. Il est également important de laisser les nouveaux plants s’établir avant de les déplacer ou de les transplanter.

Les alocasias peuvent être affectées par plusieurs maladies courantes, notamment :

  1. La pourriture des racines : causée par une humidité excessive ou un drainage insuffisant, elle peut entraîner la pourriture des racines et la mort de la plante.
  2. La rouille : causée par un champignon, elle se manifeste par des taches jaunes sur les feuilles et une décoloration des tiges.
  3. L’oïdium : causé par un champignon, il se manifeste par des taches blanches sur les feuilles et un dépérissement de la plante.
  4. Les pucerons : ils sucent la sève des feuilles et peuvent causer des dommages importants si non traités à temps.
  5. Les tétranyques : ils peuvent causer des dégâts similaires aux pucerons, pour les éviter vaporiser vos plantes elles détestent l’humidité et se reproduisent en milieu sec .

Il est important de surveiller régulièrement vos plantes pour détecter tout signe de maladie à temps et de les traiter immédiatement.

L’Alocasia est une plante tropicale qui préfère les températures chaudes et humides. En hiver, il est important de maintenir ces conditions pour éviter que la plante ne se dessèche ou ne meure. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre Alocasia en hiver :

  • Placez la plante dans une pièce chaude et lumineuse, mais évitez les courants d’air et les sources de chaleur directe.
  • Arrosez régulièrement la plante en veillant à ce que le sol ne soit jamais complètement sec.
  • Utilisez un vaporisateur pour maintenir l’humidité autour de la plante.
  • Paillotez le sol pour retenir l’humidité.
  • Si vous avez un radiateur d’appoint ou un humidificateur, utilisez-les pour maintenir les conditions de température et d’humidité adéquates.
  • Évitez de fertiliser la plante en hiver, car elle est en repos végétatif et ne nécessite pas de nutriments supplémentaires.

Il est important de surveiller régulièrement la plante pour détecter tout signe de stress ou de maladie, et de l’ajuster en conséquence. En suivant ces conseils, votre Alocasia devrait passer l’hiver en bonne santé.

Garder un arrosage régulier et suffisant durant l’été et plus espacer en hiver :

  • 2 fois par semaine en été copieusement sans noyer la plante
  • Tous les 10 jours en hiver modérément, juste de quoi conserver le terreau une légère humidité.

Comme la plupart des plantes, préférer une eau un peu tiède et non-calcaire (eau de pluie ou filtré).
Apporter lui de l’engrais tous les 15 jours en période de croissance de mai à octobre.

L’alocasia est elles toxiques pour les chats et chiens?

Oui, l’Alocasia est considérée comme toxique pour les chats et les chiens. Les feuilles et les tiges contiennent une substance appelée calcium oxalate (l’acide oxalique), qui peut causer des irritations et des douleurs dans la bouche, la gorge et l’estomac. Si un animal ingère une partie de cette plante, il peut éprouver de la difficulté à avaler, des vomissements et de la diarrhée. Il est donc important de tenir cette plante hors de la portée des animaux domestiques.

Donc attention aux jeunes enfants et aux animaux!

Leave your comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *